Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/06/2012

L’adulte surdoué de Monique de Kermadec

Présentation de l'éditeur

 Les adultes très doués ne sont pas plus heureux à l âge adulte qu ils ne l ont été enfants, sauf si une passion est devenue le fil conducteur de leur vie. Marginalisés par leur sentiment de différence, nombre d entre eux n ont toujours pas trouvé leur chemin et souffrent de l impasse où les engouffre leur singularité. Alors qu on a applaudi leurs promesses dans l enfance, ils n ont perdu ni leur complexité ni leurs talents mais n ont pas pu, ou n ont pas su encore les réaliser.

Monique de Kermadec a rencontré dans sa pratique plus d un millier d hommes et de femmes hors normes. Tous partageaient certaines forces, faiblesses, originalités de vues et d approches, les mêmes problèmes pour analyser leurs souffrances, et résoudre harmonieusement leurs difficultés en amour, en amitié, en famille ou dans le monde du travail. Tous ont été des enfants précoces, dont les complexes, les difficultés, les visions du monde, se sont transformés en un déficit de confiance en soi quand ils ont atteint l âge adulte. Tous vivent une frustration parce que leurs aspirations fondamentales restent inassouvies, sont censurées dans leur réalisation par leur entourage, que leur « originalité » effraie et que leur différence rebute.
Elle s appuie sur sa clinique pour leur démontrer qu il n est pas trop tard pour s épanouir, accroître l intelligence émotionnelle, l intelligence relationnelle, et enfin, l intelligence créatrice, point fort des adultes surdoués, point faible de toutes les pédagogies. Et elle leur donne la clé des étapes à franchir pour y parvenir.
 

 Biographie de l'auteur

Monique de Kermadec, psychologue clinicienne, psychanalyste, spécialiste des surdoués est très appréciée des journalistes. Chez Albin Michel, elle a publié Pour que mon enfant réussisse dans la collection « Questions de parents ». Elle fait de nombreuses conférences.

30/01/2011

Pour que mon enfant réussisse - Le soutenir et l'accompagner de Monique de Kermadec

Présentation de l'éditeur

Que leur enfant soit doué, surdoué, précoce ou simplement bien doué, les parents se préoccupent de l'aider à développer son potentiel. Et c'est paradoxalement un souci pour eux. S'il a un fort potentiel, il est généralement hypersensible, a du mal à établir des relations avec les autres enfants, ne se développe pas de la même manière dans tous les domaines. Le fait qu'il soit doué vient particulièrement interroger leur estime d'eux-mêmes : certains se sentent impressionnés, d'autres valorisés. Cela les renvoie aussi à l'enfant qu'ils étaient. Il peut leur être difficile de faire la part des choses.

Monique de Kermadec leur propose d'aborder le potentiel de l'enfant non seulement en termes de réussite scolaire, mais aussi dans celui des relations affectives et sociales, sans lesquelles il n'est pas d'épanouissement véritable. Elle considère l'enfant dans la totalité de son être. Et les parents comme ses alliés fondamentaux, avec leurs points de force et leurs fragilités, leurs personnalités en somme. Au-delà de l'aspect réussite, elle offre une véritable réflexion sur le rôle que doit jouer le parent d'enfant doué.

Biographie de l'auteur

Monique de Kermadec, psychanalyste, psychologue-clinicienne, formée aux Etats-Unis et en France, a une très importante clientèle sur les questions scolaires et fait de très nombreuses conférences et interventions médiatiques.

01/01/2010

Un enfant est plus qu'un QI

Monique de Kermadec a été l'un des premiers spécialistes en France à souligner, outre l'importance des formes d'intelligence «classiques», facilement quantifiées par des tests, le rôle crucial de l'intelligence affective et émotionnelle.

En s'intéressant au vécu des enfants précoces, aux questions que se posent non seulement les parents mais également les enfants eux-mêmes, elle a contribué à promouvoir une vision de la précocité reposant sur l'échange et le dialogue, inscrite dans la réalité quotidienne de ceux qu'elle concerne.

Loin d'une affliction dont on ne saurait discuter que dans le secret d'un cabinet, derrière des portes fermées, la précocité telle que l'abordent Monique de Kermadec et Parents as allies est une opportunité, une source de questions et d'interrogations, certes, mais également une source de joies et de réponses.

En fondant Parents as allies, Monique de Kermadec a souhaité permettre au plus grand nombre d'appréhender la précocité de leurs enfants — ou, dans le cas de nombreux adultes —, leur propre précocité, quelle qu'en soit la nature, sous an angle nouveau. Parents as allies est apolitique et indépendant. Son rôle n'est pas de mener un quelconque combat mais de favoriser un débat essentiel, que ce soit en ligne, au travers d'une consultation avec un spécialiste, ou par l'intermédiaire de journées de rencontre.
Enfants et adultes

La précocité est souvent associée aux enfants. Il est vrai que les enfants précoces sont la source de nombreuses questions, joies et attentes pour leurs parents. N'oublions cependant pas que tout enfant précoce est appelé à grandir et à réussir à son tour dans le monde du travail et de l'entreprise. De nombreux adultes, que ce soit de leur propre initiative ou après avoir appris la précocité de leur enfant, se posent des questions liées à leur avance intellectuelle ou à leurs talents artistiques. Il existe des tests spécifiques permettant de répondre à ces questions et de mieux vous connaître.

03/12/2009

Limiter les activités d’un enfant précoce ?

""Entre activités et école, certains enfants précoces n’ont rien à envier à leurs parents, ni même à un ministre !"......"

"Sans condamner toutes les activités dans lesquelles est engagé votre enfant, peut-être est-il temps de faire un bilan : les vacances de fin d’année sont un moment idéal pour revenir sur le premier trimestre, en classe comme en-dehors. Ces quelques jours de repos sont l’occasion d’échanger avec votre enfant en connaissance de cause, à la lumière de l’expérience accumulée depuis la rentrée.

Quelques points à évoquer :

1. Votre enfant a-t-il de bonnes notes à l’école ?

2. Est-il en bonne santé ? À-t-il le temps de dormir ?

3. A-t-il du temps pour voir ses amis, et sa famille ?

4. L’emploi du temps familial laisse-t-il de la place aux émotions, aux retrouvailles spontanées du quotidien ?

5. Tout simplement, votre enfant est-il satisfait de ses semaines ?

Si vous répondez par l’affirmative à toutes ces questions, c’est que tout va bien...... Par contre, si votre enfant somatise, se sent isolé ou toujours en retard, n’attendez pas pour changer : le deuxième semestre de l’année scolaire augmentera la charge de travail qui lui incombe et il faut toujours prévoir une marge de manœuvre pour l’accommoder.

Évoquez avec votre enfant la possibilité de réduire ses activités. Si cela ne suffit pas, n’hésitez pas à intervenir : expliquez-lui qu’il vous semble vouloir trop assumer, mais que vous comprenez son désir de bien faire, et d’exceller dans des domaines différents."""

Lire l'intégralité de l'article en suivant ce lien http://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER...