Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/01/2012

Un dispositif d’écoute pour les élèves harcelés

Source Midi libre.fr     Date 24/01/2012 Auteur PATRICIA GUIPPONI

"Un enfant sur dix est agressé par d’autres enfants. Les parents d’une jeune victime héraultaise témoignent.

Il revit. Enfin. Après trois années d’humiliations, de racket et de coups de la part d’autres enfants de son école à Beaulieu, petit village héraultais. Trois ans durant lesquels Louis, âgé alors de dix ans, n’a rien dit. Avant que ses parents ne s’inquiètent, arrivent à le faire parler, portent plainte, le changent d’établissement..."

""L’école ne sait toujours pas comment appréhender le phénomène"

Le taux d’élèves victimes de harcèlement physique est estimé à 10,1 %, celui des enfants concernés fréquemment ou tout le temps par les brimades et vexations est de 14,4 %.... le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, qui a admis que "l’école ne savait pas toujours comment appréhender le phénomène".

La campagne coup-de-poing pour rompre le silence court sur les télévisions et le net depuis hier. Des spots mettent en avant des situations d’agression. Un numéro vert est ouvert pour centraliser les plaintes, apporter une écoute.

Ce dispositif devrait être complété rapidement par la mise en place de commissions éducatives, lieu de prévention et traitement des cas de harcèlement signalés. Le ministre compte notamment instituer une justice réparative sous forme de travaux d’intérêt général, effectués par les jeunes agresseurs.

Lire l'article en entier un-dispositif-d-ecoute-pour-les-eleves-harceles,448079.php

09/10/2010

prévenir le harcèlement entre éléves

Source toutEduc Date Lun 06 septembre 2010

Harcèlement entre élèves: comment le prévenir?

"10% des élèves de collège seraient régulièrement victimes de brimades ou harcèlements, selon Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette,.....

Moqueries, surnoms, menaces, rumeurs...Cette forme de violence, largement étudiée dans les pays anglo-saxons, commence à être distinguée en France des autres formes de violences scolaires, souvent plus spectaculaires. Derrière les formes multiples que les processus d'intimidation peuvent prendre, on retrouve trois caractéristiques communes: La répétition des actions négatives à long terme, un déséquilibre des forces en jeu (les plus forts contre les plus faibles, les plus âgés contre les plus petits, les plus nombreux contre les individus isolés), et l'intention délibérée de l'aggresseur de nuire à sa victime. Le harcélement s'inscrit en outre dans une relation triangulaire: victime, agresseur et pairs-spectateurs, réunis par "une loi du silence".

C'est l'accumulation de micro-victimisations qui constitue la marque du bullying, une série de faits qui, "s'ils n'étaient pas répétés régulièrement, pourraient être considérés comme mineurs ou insignifiants". Cependant, souligne l'ouvrage, ces actes ne sont pas sans conséquences

Lire l'article en entier touteduc

08/09/2010

harcèlement entre éléves

Présentation de l'éditeur

Des moqueries, des surnoms déplaisants, des insultes, des menaces, des manœuvres d’isolement, des rumeurs… toutes ces petites actions malveillantes peuvent par leur répétition rendre la vie quotidienne de certains élèves parfaitement insupportable. Cette forme de violence scolaire, que l’on désigne dans les pays anglo-saxons par le terme de school-bullying, reste encore assez méconnue en France. Pourtant, selon une enquête réalisée par les auteurs de cet ouvrage auprès de 3 000 collégiens, 10% des élèves reconnaissent en être régulièrement les victimes. Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette présentent une analyse approfondie du harcèlement entre élèves en montrant ce qui le distingue et ce qui le relie aux autres formes de violence. À travers de nombreux témoignages, ils décrivent comment ce phénomène est vécu au quotidien par les différents acteurs concernés : les victimes, leurs parents, les différents témoins et même les harceleurs. Ils montrent aussi comment différentes stratégies de prévention peuvent permettre d’enrayer cette face cachée de la violence scolaire.

Biographie de l'auteur

Jean-Pierre Bellon est professeur de philosophie en lycée. Il a participé à la rédaction de plusieurs manuels scolaires d’Education Civique, Juridique et Sociale (Magnard 2000-2002). Bertrand Gardette est conseiller principal d’éducation en lycée professionnel. Il intervient dans la formation des CPE dans le cadre de l’IUFM d’Auvergne.