Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/01/2014

Tu réussiras mieux que moi - Craintes et désirs d'école de Marcel Rufo

La pression des notes, l’injonction de la réussite… : les parents s’angoissent de plus en plus et mettent leurs enfants à rude école. Dans son nouvel essai, Tu réussiras mieux que moi. Craintes et désirs d’école(éditions Anne Carrière),le célèbre pédopsychiatre nous alerte. Revoyons notre copie, cessons de projeter nos peurs d’adultes. Et accompagnons-les dans la confiance.


Présentation de l'éditeur : Pour les parents d’aujourd’hui, l’école est un sujet sensible. Sachant que la durée moyenne des études en France est de quelque 18 ans (pour un enfant y entrant en maternelle), le moins qu’ils en attendent est que leur progéniture s’y épanouisse et y réussisse, puis qu’elle en sorte dotée d’un diplôme. Car le chômage touche plus sévèrement les jeunes sans qualification. Ils espèrent aussi qu’elle aidera leur enfant à s’orienter vers un métier qui lui plaise et dont il pourra vivre décemment. L’école actuelle atteint-elle ces objectifs ? Marcel Rufo liste ses points faibles pour proposer d’y remédier. Il analyse l’aide que peut apporter une consultation en pédopsychiatrie pour répondre aux difficultés scolaires. Il traite des troubles des apprentissages ; du décrochage et de la phobie scolaires ; de la précocité intellectuelle ; de la question des notes et du redoublement ; des enjeux des années de collège et de l’adolescence ; de l’orientation en filière générale ou dans l’enseignement technique ; et enfin, de l’entrée dans la vie professionnelle ou à la faculté. Mais il aborde également comment gérer un bon élève, le plaisir d’avoir un enfant qui réussit mieux que soi et comment, par le choix de ses études ou son métier, un adolescent ou un jeune adulte peut se détacher de ses parents pour partir à la conquête de sa propre vie.

05/07/2013

Livres pour ados

Un livre sur le harcélement "Citation

Et pour être stimulé, Valentin l'a été. Par Stimulator en personne. Persecutor. Et il m'arrivait d'être fascinée par le talent de dissimulateur (Dissimulator !) de Bastien. Il y aurait de quoi chauffer la ville pendant dix ans avec les crayons à papier qu'il sortait négligemment de la trousse de Valentin et qu'il ne lui rendait qu'après les avoir brisés en deux. On pourrait caler toutes les vieilles armoires bancales de la région avec les gommes "empruntées" à Valentin et restituées à leur propriétaire débitées à coups de ciseaux, en deux ou quatre morceaux. Si l'encre pouvait faire avancer les voitures, on roulerait jusqu'à la fin des jours avec le contenu des cartouches que Bastien vidait dans les affaires de Valentin, dans sa trousse, dans son cartable, dans ses poches, dans son cou... Il avait l'art de s'arrêter au bon moment pour n'être pas pris en faute. Jamais rien de trop. Et surtout, sa victime ne protestait pas, ne protestait plus. ""

25/01/2012

Un dispositif d’écoute pour les élèves harcelés

Source Midi libre.fr     Date 24/01/2012 Auteur PATRICIA GUIPPONI

"Un enfant sur dix est agressé par d’autres enfants. Les parents d’une jeune victime héraultaise témoignent.

Il revit. Enfin. Après trois années d’humiliations, de racket et de coups de la part d’autres enfants de son école à Beaulieu, petit village héraultais. Trois ans durant lesquels Louis, âgé alors de dix ans, n’a rien dit. Avant que ses parents ne s’inquiètent, arrivent à le faire parler, portent plainte, le changent d’établissement..."

""L’école ne sait toujours pas comment appréhender le phénomène"

Le taux d’élèves victimes de harcèlement physique est estimé à 10,1 %, celui des enfants concernés fréquemment ou tout le temps par les brimades et vexations est de 14,4 %.... le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, qui a admis que "l’école ne savait pas toujours comment appréhender le phénomène".

La campagne coup-de-poing pour rompre le silence court sur les télévisions et le net depuis hier. Des spots mettent en avant des situations d’agression. Un numéro vert est ouvert pour centraliser les plaintes, apporter une écoute.

Ce dispositif devrait être complété rapidement par la mise en place de commissions éducatives, lieu de prévention et traitement des cas de harcèlement signalés. Le ministre compte notamment instituer une justice réparative sous forme de travaux d’intérêt général, effectués par les jeunes agresseurs.

Lire l'article en entier un-dispositif-d-ecoute-pour-les-eleves-harceles,448079.php

04/11/2011

Collège:Violences Loi du Silence Loi du Plus Fort

Source Midi libre auteur FRANÇOIS BARRÈRE date 04/11/2011, 06 h 00

Alain Aquilina, ancien policier montpelliérain, lance un cri d’alarme.

Le regard est sans concession, mais les mots sont pesés : "Un enfant qui entre au collège, quittant l’école et le monde de ses parents, découvre ce système mafieux, qui vit en parallèle du système éducatif, et est basé sur toutes sortes de trafics", insiste Alain Aquilina. "On commence en sixième en revendant des jeux vidéos, et on en arrive aujourd’hui avec de la cocaïne, qui est présente dès le collège dans notre région."

"L’argent est au cœur du parcours de l’enfant"......

...... Eviter le repli sur soi

Comment les parents peuvent-ils réagir ? "Il faut en parler avant avec les enfants, aborder ces problèmes de trafics dans et autour du collège et éviter le repli sur soi. Souvent, les parents sont eux-mêmes dans la peur, mais pour tuer la loi du plus fort, il faut tuer la loi du silence. Il faut se parler, créer du lien, et éviter toute solution de type “couvre-feu”. Car si on déclare la guerre à notre jeunesse, on ne s’en sortira pas."

 Lire l'article en entier le-college-est-devenu-un-univers-mafieux

 

20/08/2010

La Sixième - Susie Morgenstern

Le titre l'indique, il va être question d'un grand événement : l'entrée au collège. Margot prépare son entrée dans la cour des grands. Cartable ? Pas cartable ? Jupe ou jean ?

Tout commence par le choix du bon look pour le premier jour. Ce n'est qu'un début. Nous suivrons Margot la déléguée de classe tout au long de cette année cruciale, pleine de dilemmes avec les élèves et les profs, les parents aussi, pleine de devoirs et d'espoirs, de désillusions et de victoires.

Susie Morgenstern a auprès d'elle une conseillère avisée à laquelle elle a d'ailleurs dédié son livre: sa fille Mayah. C'est pourquoi sans doute cette histoire sonne si juste et rappelle tant de souvenirs. Que l'on se prépare soi-même à entrer en sixième ou que l'on ait déjà vécu cette expérience, on s'identifie sans difficulté à Margot, on apprécie son bon cœur et son humour. Un ouvrage à conseiller aux élèves de CM2 pour préparer la rentrée, à ceux de sixième qui y puiseront sans doute de l'aide, et aux plus grands qui revivront avec Margot leurs émotions de collégiens débutants. --Pascale Wester

Lire un extrait je clique!

17/01/2009

questions à un principal de collège qui accueille les enfants précoces.

Sur VousNousIls

5 questions à un principal de collège qui accueille les enfants précoces.

http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/pour_vous/temoi...
5 questions à...un principal de collège qui accueille les enfants précoces

L’expérience est rarissime dans l’enseignement public. Daniel Jachet, principal du collège de La Hève, à Saint-Adresse (76), regroupe dans certaines classes des « enfants intellectuellement précoces ». Et lutte ainsi contre une certaine forme d’échec scolaire.