Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/07/2013

Votre cerveau au bureau : Le mode d'emploi efficace de David Rock

Description de l'ouvrage

24 avril 2013 Epanouissement
Se fondant sur les découvertes, parfois surprenantes, des neurosciences sur le fonctionnement du cerveau, l’auteur donne le mode d’emploi d’une journée de travail intelligemment vécue. Construit à partir de situations réelles, vécues tout au long d’une rude journée par Emilie et Paul, cadres des temps modernes et parents de deux enfants, il fait découvrir à travers les diverses tâches et compétences que requiert la vie professionnelle comment mettre, à chaque fois, son cerveau au travail au mieux de ses performances. En connaissant comment le cerveau fonctionne, nous pouvons rester concentrés sur nos objectifs sans nous épuiser, maîtriser émotions et distractions, mieux manager et favoriser l'émergence d'intuitions salvatrices et créatives.

Préface de Grégory Le Roy, consultant-modélisateur "Hauts Potentiels".
En savoir plus sur l'auteur : Blog de david rock

Notre avis : Comprendre le fonctionnement du cerveau pour mieux rentrer en relation,
Ce livre a pour but d'aider à s'améliorer et à travailler plus efficacement sans avoir l'impression d'être épuisé le soir. Il aide à se connaître et à apprendre comment fonctionne le cerveau. 
Il comporte quatre parties qui contiennent des scènes de la vie quotidienne. Chacune aborde une situation précise. On suit la situation vécue par Emilie et Paul qui agissent de manière spontanée. Puis vient l'analyse de l'auteur qui explique ce qui a dérapé et donne les solutions qu'il aurait fallu adopter pour qu'elle soit vécue au mieux. Enfin, les personnages rejouent la situation initiale en prenant conscience des composantes de leur cerveau et en agissant mieux en conséquence. 
Les exemples sont nombreux et très concrets. Ils permettent donc de se mettre à la place des personnages. On apprend des choses et on comprend mieux la réaction des gens. 
Il faut vraiment avoir l'intention de changer en lisant ce livre car il ne se lit pas comme un roman et nécessite une réflexion sur soi.
En bref :Accessible pratique et utile

Citations "
Il [ce livre] va vous aider à travailler plus intelligemment, à être plus efficace, rester concentré et garder votre calme sous le stress, raccourcir vos réunions et même aborder le défi le plus délicat : exercer une influence sur autrui. Il vous aidera aussi à devenir un meilleur parent et conjoint, et peut-être même à vivre plus longtemps. Il fera même votre café. D'accord, j'exagère un peu pour le café néanmoins tout le reste est sérieux.""

"" Or le cerveau aime limiter l'emploi de l'énergie parce qu'il s'est développé à une époque où les ressources métaboliques étaient rares. C'est pour cette raison que faire un effort pour réfléchir, ou employer une autre activité consommant des ressources métaboliques peut être inconfortable (Si l'effort était amusant, nous n'aurions pas de télécommande pour la télé, ni de vitres électriques dans notre voiture, ni de lave-vaisselle )""

19:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : livre, cerveau, bureau, efficace, david rock | |

02/10/2011

Dossier la construction de l'intelligence : 1- L'enfance du cerveau

Source Mondéo Auteur inconnu Date 2/10/2011

On l’a dite héréditaire ou au contraire façonnée par l’environnement, on a voulu la mesurer, l’enfermer dans le carcan du QI… L’intelligence est trop plurielle, son développement dû à l’interaction de trop de facteurs pour se réduire à une définition, une origine et une structure. Plus que jamais, le bébé est une personne qui des les premiers jours de sa vie a des compétences sociales. Par la suite, le développement de l’enfant dépend de son patrimoine génétique comme de son éducation au sens large. De l’enfance des surdoués – qui ne le sont jamais en tout – à celles des génies –qui peuvent avoir été de piètres écoliers, voyage au centre de l’intelligence. Les neurosciences donnent des réponses et ouvrent des champs nouveaux…

Au sommaire de ce dossier:

- Gènes ou culture, un débat dépassé ?
- Le retour à l’évaluation de l’intelligence

- À la recherche du nombre

- L’enfance du cerveau

- Où est le petit train ?

- Vous avez dit mémoires ?

Lire l'article en entier  mondeo.fr

Dossier la construction de l'intelligence :3- La neuropédagogie

Source Mondéo Auteur Propos Gilles Marchand. Date 2/10/2011

En apportant des indications sur les capacités et les contraintes du “cerveau qui apprend”, les neurosciences peuvent aider à expliquer pourquoi certaines situations d’apprentissage sont efficaces. Rencontre avec le professeur Olivier Houdé de l’Université Paris-V (Sorbonne) et membre du Groupe d’Imagerie Neurofonctionnelle, UMR 6194, du CNRS et du CEA.

Voici les questions posées par le monde de l'intelligence

LMI : Les techniques d’imagerie commencent à être utilisées pour comprendre le développement de l’intelligence chez l’enfant. Quel est leur intérêt par rapport à d’autres techniques ?

 LMI : Quels résultats ont-elles permis jusqu’à présent ?

LMI : Vous êtes partisan du transfert de ces découvertes scientifiques au domaine pédagogique. Comment peut s’effectuer ce transfert ? Sur quels principes repose-t-il ? Et comment le concrétiser ?

 Découvrir les réponses : mondeo Partie 3

12/06/2010

Comment notre cerveau fait-il pour apprendre ?

Ces 2 conférences ont été données dans le cadre du Collège de la Cité des sciences et de l'industrie par Edouard Gentaz, directeur de recherche au CNRS, laboratoire de psychologie et neurocognition, Grenoble.

Les mécanismes psychologiques de l'apprentissage
Quelles stratégies mentales met-on en oeuvre pour acquérir de nouvelles connaissances ? Quelles sont les bases neurologiques sous-jacentes ? Quelles méthodes pédagogiques favorisent l’apprentissage de la lecture ou du calcul ? Tandis que la psychologie cognitive explore les processus mentaux de l’apprentissage, de nouveaux instruments d’imagerie cérébrale permettent de visualiser le cerveau en action.

Ce cycle est l’occasion de faire un état des lieux des dernières recherches en neurosciences cognitives.écoutez la conférence sur radiofrance

Les applications à l'école Ecoutez cette conférence

Ces deux conférences ont été données dans le cadre du Collège de la Cité des sciences et de l'industrie par Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, directeur de l'unité mixte Inserm-CEA de neuro-imagerie cognitive.

Les bases cérébrales de la lecture
Contrairement au langage parlé, la lecture est une invention culturelle récente. L'évolution n’a pas eu le temps de développer des mécanismes propres à la lecture au sein de notre cerveau. Comment notre système visuel et linguistique parvient-il à s’adapter au problème nouveau que pose la reconnaissance visuelle des mots ? Selon l'hypothèse du recyclage neuronal, l'espèce humaine parvient à reconvertir certains de ses circuits anciens, hérités d'une longue évolution, pour des fonctions culturelles suffisamment proches. La recherche en imagerie cérébrale, tant chez l’adulte que chez l’enfant, montre qu’une région corticale située dans la région occipito-temporale gauche se spécialise progressivement pour la reconnaissance des mots écrits. J’en examinerai les mécanismes neuronaux, tels qu'ils sont connus chez les autres primates non-humains, et la manière dont ils se transforment chez l'enfant à qui on enseigne la lecture. Leur organisation explique bon nombre de paradoxes de la lecture: la cpaaicté de lrie des pahsres dnot les lteters snot mlénaéegs, l'inefficacité de la lecture globale, l'écriture en miroir des jeunes enfants, la forme même de nos lettres… Je discuterai également les hypothèses les plus récentes sur les origines cérébrales et génétiques de la dyslexie.Ecoutez sur radiofrance

Les bases cérébrales du calcul

De nombreux mathématiciens se réfèrent à leur "intuition" mathématique. Ils expriment ainsi le sentiment qu'une idée leur vient spontanément, non-consciemment, sans effort, et sans conscience de ses origines. La recherche en sciences cognitives montre que l'intuition mathématique est la chose au monde la mieux partagée, tous les jeunes enfants possèdent, dès la première année de vie, une intuition du nombre. Selon l'hypothèse du recyclage neuronal, les intuitions mathématiques sont issues de représentations anciennes de l'espace, du temps et du nombre qui ont été inscrites par l'évolution dans nos cerveaux de primates parce qu'elles étaient utiles à la survie dans un environnement spatial et social structuré, mais que nous apprenons à ré-exploiter à l'aide des symboles mathématiques. Je passerai en revue toute une série de recherches récentes, combinant la psychologie et l'imagerie cérébrale, qui montrent qu'une région cérébrale située dans le lobe pariétal contient des neurones spécialisés dans l'appréhension du nombre, y compris chez le jeune enfant. Certains enfants dyscalculiques, qui semblent dépourvus d'intuition dans le domaine numérique, souffrent d'anomalies cérébrales précoces dans cette région pariétale. Même en l'absence d'éducation mathématiques, des indiens d'Amazonie présentent de fortes intuitions du nombre et de l'espace. Toutefois, ces intuitions sont souvent approximatives, elles ne permettent de faire des distinctions numériques exactes telles que le calcul de huit moins sept. L'acquisition des symboles mathématiques, à travers le langage et l'éducation, améliore la précision du calcul mental, bien que même nos connaissances mathématiques avancées restent enracinées dans des représentations cérébrales anciennes des nombres et de l'espace.