Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/07/2016

Les Tribulations d'Un Petit Zèbre : Episodes de vie d'une famille à haut potentiel intellectuel de Alexandra Reynaud

Le mot « Zèbre » est le nom donné par la psychologue française Jeanne Siaud-Facchin, spécialiste du surdouement, aux enfants précoces ou surdoués. Il souligne sans la stigmatiser, la différence dont peuvent souffrir les enfants dont le QI est supérieur à 130. Ce terme est aujourd'hui couramment utilisé par la communauté de surdoués enfants, ou adultes. Alexandra Reynaud est la maman d'un petit zèbre dont le THQI (très haut quotient intellectuel) a été testé en 2008. Son blog « Les tribulations du petit zèbre », témoignant du quotidien et du parcours de son fils, Isaac, est devenu référent sur le sujet du surdouement. Cet ouvrage retrace l'histoire d'Isaac, depuis le diagnostic posé jusqu'à aujourd'hui.

Sommaire du livre : 

  • Où tout commence par un test de QI...
  • Mais de quoi parle-t-on ?
  • Et maintenant, que fait-on ?
  • De l'enthousiasme de la première rentrée des classes à l'ennui...
  • Les petits surdoués et l'école
  • De la grande diversité des surdoués
  • Nouveau bilan et premier saut de classe
  • Le jeune (T)HPI au quotidien
  • Avec le jeune zèbre, jamais un instant de répit !

Mère de surdouée et sudouée elle-même, l'auteur Alexandra Reynaud  tient quotidiennement, depuis 2009 le blog les-tribulations-dun-petit-zebre. Elle y rapporte son expérience de vie. On retrouve dans son livre le ton et la verve qu'on apprécie dans son blog ! La valeur de ce livre réside dans l'équilibre constant entre récit particulier et références aux connaissances, informations scientifiques. 

En cadeau un extrait tribulation zèbre.pdf !!!

 

08/05/2016

Les bons conseils Connaitre par coeur ses tables de multiplication de Brigitte Guigui

Ah les enfants précoces/ à Haut Potentiel et les tables de multiplication ! Un petit livre va les aider

"Pour progresser en maths, il faut maîtriser les bases et en particulier les tables de multiplication afin de se concentrer sur l essentiel. Pour qui les observe avec soin, ces fameuses tables sont remplies de petites
particularités qui facilitent leur apprentissage. Grâce aux conseils de ce livre et à un entraînement régulier, elles vous deviendront vite familières et vous les connaîtrez bientôt... par coeur !"  – 19 juin 2015

 

01/11/2015

Funambule, mon parcours d’enfant à haut potentiel de Sébastien Bossi Croci

Ce livre "Funambule " est un témoignage d’un enfant intellectuellement précoce selon la terminologie en vigueur à l’époque.

L'avis de l'éditeur "Ce récit est enfin un message d'espoir. Malgré un parcours difficile, Sébastien s'en est sorti. À défaut du mode d'emploi miracle dont rêvent tous les parents, Funambule est, au moins, un des trop rares rappels que, bien entourés, ces enfants peuvent trouver leur place dans la société et y être heureux."

****

 De sa petite enfance à son entrée dans la vie active, Sébastien Bossi Croci raconte ce qu’il a vécu et les épreuves traversées.
Comme beaucoup de ses semblables, il ne correspond guère au cliché du « petit génie », et son enfance n’a pas été heureuse. Il y eut, d’abord, la difficile confrontation aux autres, puis la souffrance face au moule imposé par l‘Éducation nationale. Écrasé par le poids d’une normalité dans laquelle il n’a pas su se fondre, Sébastien raconte sa descente aux enfers : des mois de crises d’angoisse, le contraignant à une déscolarisation et à des hospitalisations dans un service de psychopathologie de l’enfant.

 Il y eut, ensuite, le rebond, grâce à son départ en internat, en Ardèche, dans un collège spécialisé. Les années qui suivirent furent celles de la reconstruction, de l’affirmation d’une identité et de l’acceptation de sa différence.
Lucide et refusant l’apitoiement, ce récit éclairera la compréhension des lecteurs du fonctionnement des enfants à haut potentiel. Raconté au plus près de la réalité, sans rien cacher ni enjoliver, il permet de mieux saisir la complexité de leur mode de pensée, et dresse la liste des multiples obstacles qu’ils doivent affronter.

 Ce récit est enfin un message d’espoir. Malgré un parcours difficile, Sébastien s’en est sorti. À défaut du mode d’emploi miracle dont rêvent tous les parents, Funambule est, au moins, un des trop rares rappels que, bien entourés, ces enfants peuvent trouver leur place dans la société et y être heureux.

 Sébastien Bossi Croci est aujourd’hui entrepreneur, journaliste et dirige un site d’information numérique. Après avoir vécu une enfance et une adolescence mouvementées, il est diplômé en Droit et en Sciences politiques et a tenu à raconter son histoire pour aider à une meilleure compréhension des enfants à haut potentiel.

29/05/2014

Accompagner L'enfant Surdoué de Tessa Kieboom Editions De Boeck

5 Coup de coeur pour ce Très bon livre

un livre différents sur les EIP, un livre ds lequel on en apprend beaucoup même si on a déjà lu beaucoup de livres sur le sujet. De nombreuses vérités sur les parents et le monde éducatif
" Description de l'ouvrage 17 octobre 2011 Comprendre
Ce livre brosse un portrait équilibré des enfants dits surdoués, expliquant leurs spécificités et comportements. L attitude scolaire de ces enfants étant souvent problématique, l ouvrage explore les causes et solutions possibles et donne des conseils éclairés sur les démarches à suivre et à éviter. Il explique également les avantages et désavantages du passage anticipé et l utilité d un programme enrichi pour ces enfants. En outre, le livre aborde les différents profils d enfants surdoués, établit une approche spécifique pour chaque enfant selon son profil et donne des conseils pratiques pour la vie de tous les jours. Bref, un livre très complet, pratique et facile à lire, destiné aux parents, aux membres de la famille et aux enseignants d enfants surdoués.

Extrait de l'avant-propos de Tessa Kieboom

Si on m'avait demandé, il y a quinze ans, ce que signifiait le terme «surdoué», le nom d'Einstein me serait invariablement venu à l'esprit. J'aurais pensé à un gars bizarre, qui avait probablement été un enfant prodige, qui socialement devait sortir du lot et avait apporté un monde de différence à l'humanité.
Un an plus tard, au fur et à mesure que je m'investissais dans le sujet pour ma thèse de doctorat, je fus de plus en plus remplie d'étonnement. Alors que je me frayais un chemin à travers toute la littérature parue dans le monde, je me suis rendu compte que l'image qu'évoquait chez moi le haut potentiel intellectuel ne correspondait pas à la réalité théorique dans laquelle j'ai continué à me plonger pendant quatre ans.
Le haut potentiel intellectuel s'avérait très complexe et pouvait vraisemblablement surgir de façon imprévue. Après avoir défendu ma thèse de doctorat, j'ai fondé avec le Professeur Franz Mönks, en 1998, le Centre de recherche sur le potentiel intellectuel à Anvers en Belgique (CBO : Centrum voor Begaafdheidsonderzoek). Ce centre est le produit d'une collaboration entre l'Université d'Anvers (Belgique) et l'Université catholique de Nimègue (Pays-Bas).
Bien qu'il s'agisse d'un énorme défi, j'ai estimé qu'il était de mon devoir de partager tout le savoir que j'avais accumulé et j'ai donc décidé de tendre la main aux enfants, aux adolescents et aux adultes surdoués afin de mieux les accompagner. Le haut potentiel intellectuel n'est pas un faux problème : ces enfants ne sont pas à même de se débrouiller seuls dans l'enseignement ordinaire et, surtout, ils ne sont en rien de purs petits Einstein. Pareille idée rompt avec la tradition. Je ne voulais ni ne pouvais pas la garder pour moi seule, la partager était pour moi une obligation morale !
 

Biographie de l'auteur

Tessa Kieboom Ancienne étudiante de Franz Mönks, elle dirige le centre de recherches sur le potentiel intellectuel (Centrum voor Begaafdheidsonderzoek) de l Université d Anvers en Belgique. Elle est également l auteur de plusieurs ouvrages au sujet des enfants intellectuellement précoces.

28/05/2014

Apprendre l'anglais en primaire

Voici une série de livres toute indiquée pour l'apprentissage de l'anglais !

Les enfants de 6 à 10 ans les aiment car cela leur permet de compléter l'apprentissage de la langue de Shakespeare. A lire ensemble, puis traduction. Ils connaissent déjà la plupart des histoires, ce qui aide a la compréhension de cette langue. Là nous vous proposons le titre "le vilain petit canard".

The Ugly Duckling - Read it yourself with Ladybird: Level 1 [Anglais]

15:47 Publié dans anglais, Livre | Lien permanent | |

05/02/2014

Le problème de Nath de Gérald Tenenbaum

Voici l'histoire qui apporte un superbe démenti à ceux qui croient encore que "pour les maths, il faut être doué....""

Description de l'ouvrage 18 octobre 2007 Charivari

«Nath et maths, comme vous voyez, ça fait deux !», Nath, 13 ans, subit l'ironie de son professeur et les moqueries de ses camarades à quelques semaines de tests décisifs pour son avenir. Découragé mais révolté, Nath trouve refuge auprès de Serge, un vieil ami de la famille. Ensemble, ils vivront des aventures inouïes où, entre la vie et la mort, les mathématiques se révéleront un passage obligé. Nath découvrira alors de quoi il est capable...

GERALD TENENBAUM est mathématicien et écrivain ; ancien élève de l'Ecole Polytechnique, il est professeur de classe exceptionnelle à l'Université Henri Poincaré Nancy 1. Engagé dans la vie associative comme dans la recherche mathématique, il vit passionnément son aventure littéraire.

E Extrait

La sphère éventrée 

«Nath et maths, comme vous voyez, ça fait deux !» Adossée au mur, au fond de la salle de classe, Mme Maillert est visiblement très satisfaite de son petit effet. Hilares, les élèves en profitent pour chahuter.
Deux filles, au troisième rang, ont déjà replié leur ordinateur de travail en tissu biosynthétique, l'un en peau de léopard, ronronnant sourdement à la demande, l'autre en forme de kilt écossais savamment plissé, susceptible de couiner La ballade des McIntosh à tout moment. Les filles sont décidément trop bizarres.
Les sourires s'affichent et l'agitation enfle.
Nath, en revanche, cloué sur l'estrade tel un papillon sur une planche, a dans la gorge comme une grosse bouchée de pain qui refuse de passer. Il est là, impuissant, devant le grand écran tactile translucide, alors que le logiciel affiche, rebondissant dans l'air sur un ressort imaginaire, un énorme point d'interrogation rouge qui semble, lui aussi, participer à la moquerie générale.
Mais il ne va pas, à treize ans et demi, se mettre à pleurer devant tout le monde. Son oncle Ethan n'a-t-il pas dit un jour : «Pourquoi chigner quand on peut rechigner ?»
Oui, sans geindre, se rebeller, mais comment ?

Ethan avait une grosse moustache broussailleuse et des cheveux bruns frisés. Il souriait souvent et, comme Nath, il buvait beaucoup d'eau. De grandes rasades à pleine gorge, avec le bruit de l'eau qui entre dans la gorge. De toute la famille, enfin de tous les grands de la famille, Ethan était son préféré. Il avait toujours un mot pour Nath, même moqueur - Tiens, Nath, va donc me chercher cinq kilos de pommes de terre dans ta casquette ! Ensuite, il l'attirait à lui, par le bras, par la main, par la cuisse, jamais par la manche, et lui faisait un énorme kish sonore sur la joue, un de ceux qui mouillent, qui laissent une trace à essuyer discrètement après du plat de la paume, mais qui rassurent. Nath, un jour, a vu Ethan pleurer. Pas le premier adulte, mais le premier homme. Il ne savait pas, avant, qu'un homme aussi pouvait pleurer. Il n'avait d'ailleurs pas compris tout de suite, en entendant la voix d'Ethan s'enrayer. Puis les sanglots étaient venus, en secousse, en rafales, et tous, dans la pièce, étaient restés interdits.
C'était il y a cinq ou six ans déjà, en 2031 ou 2032, pendant la troisième guerre d'Afghanistan.
Ethan avait été mobilisé. On ne pouvait pas lui parler en visio, parce que les communications via l'internet mobile étaient interdites pendant les opérations, mais on avait des nouvelles régulières par le réseau fixe. Cela dit, on s'inquiétait quand même, surtout Sylvie, la grand-mère de Nath et maman d'Ethan, qu'on appelait Bouba, et qui ne disait rien, mais qu'on voyait pâlir parfois, comme ça, pour rien.
S'inquiéter pour rien, avait-elle dit un jour, ça n'a jamais fait arriver les catastrophes. Puis, elle avait souri. Puis, elle avait soupiré. Et l'on avait compris qu'au fond, quand elle s'inquiétait pour rien, même elle, elle n'était pas sûre que c'était pour rien.
Un jour de printemps, Ethan est rentré. À l'improviste, en permission. Toute la famille s'est réunie alors pour entendre le soldat raconter. Nath était trop petit pour comprendre, il jouait avec les motifs du tapis persan, mais il a toujours gardé ce souvenir-là, autour de la table familiale, quand la voix s'est brisée.

R  Revue de presse

Sujet : Le cours de Math de Madame Maillert est une torture pour Nath incapable de trouver la solution au problème posé. Seul le souvenir de son oncle Ethan l'aide à ne pas pleurer face aux remarques de son professeur et aux moqueries de ses camarades. Cet oncle prématurément disparu n'a d'ailleurs pas fini de l'aider. Quand Mia, la mère de Nath, sombre dans un coma mystérieux, c'est dans le journal d'Ethan que le jeune garçon va puiser l'énergie et la volonté de braver les interdits de l'hôpital et de chercher la solution qui pourra la sauver. Aidé par un ami de la famille et quelques uns de ses camarades, il devra faire des calculs qui se révèleront vitaux...

Commentaire : Situé en 2037, le récit ne cesse de surprendre. Aux interrogations suscitées par les premiers chapitres face à la découverte de ce monde où les ordinateurs occupent une place prépondérante dans la gestion du quotidien, succède l'envie de soutenir le jeune héros dans sa volonté de penser par lui-même et de ne pas confier la vie de sa mère aux ordinateurs. Bien sûr, tous ceux pour qui les maths sont du chinois n'auront pas le journal empreint de sages réflexions d'un oncle pour les aider ni une situation aussi dramatique pour les motiver ! Néanmoins la lecture de ce roman original au style agréable leur offre un regard différent sur cette matière. En fin d'ouvrage un test permet de déterminer comment se positionne le lecteur face aux mathématiques.

Âge : Dès 12 ans -- www.choisirunlivre.com

09:34 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : maths, livre, livre dès 12 ans | |

04/02/2014

L'Assassin des échecs et autres fictions mathématiques [Poche] Benoît Rittaud

Mais pourquoi le coupable s'acharne-t-il à accumuler les preuves contre lui ? Plus que n'importe quel autre élément du dossier, cette attitude inédite fait pressentir au commissaire que, au-delà de ce qu'il a bien voulu avouer, le Grand Maître des échecs cache un secret plus lourd encore. Mais il est loin d'imaginer que les mathématiques lui permettront de le confondre... Où l'on découvre, en compagnie d'un limier novice aux échecs, d'un célèbre savant grec, d'un retraité aimant guincher, d'un jeune de banlieue fan de jeux vidéo... que la réalité quotidienne est bien plus mathématique qu'on ne le croit. Et pas moins palpitante ! De péripéties géométriques en rebondissements numériques, d'intrigues probabilistes en paradoxes logiques, embarquez pour une contrée enchanteresse. Pour que le récit garde son mordant, les subtilités mathématiques sont décryptées après chaque nouvelle pour qui veut en savoir plus.

03/02/2014

A quoi ça sert les maths? de Robin Jamet

C’est bien connu, les maths c’est difficile, ça ne sert à rien et savoir compter suffit pour se débrouiller dans la vie. Ah bon ? Savez-vous que sans les maths, le monde qui nous entoure serait méconnaissable. Un exemple ? Le code secret qui envahit notre quotidien (cartes bancaires, etc.) a vu le jour grâce aux mathématiciens.
Voici un petit livre, simple, facile à lire et plein d’humour pour battre en brèche les idées reçues sur les mathématiques, stimuler la curiosité et donner l’envie d’en savoir plus.

Robin Jamet est journaliste scientifique, collaborateur de la revue Science et Vie Junior

Sept chapitres :
1) Quelques mauvaises raisons de penser que les mathématiques ne servent à rien ( faire des calculs, ça ne sert à rien maintenant qu’on a des calculatrices…).
2) Les maths au quotidien ( le loto et les probabilités  ; les ponts de Königsberg et les graphes ; de multiples applications ; une école pour apprendre à réfléchir).
3) Les mathématiques racontées par … des mathématiciens ( Gérard Tenenbaum, Jean- Paul Allouche, Cédric Villani (Médaillé Fields 2010), Virginie Bonnaillie-Noël).
4) Les mathématiques racontées par … des enseignants .
5) Les grandes énigmes des mathématiques (conjectures de Goldbach, problèmes du millénaire, …).
6) Alors les maths, ça ne sert à rien ? (un Tribunal des Matières Qui n’ont pas Toujours la Cote au Collège, où l’utilité des mathématiques est rejetée par le procureur, mais défendue becs et ongles par l’avocate devant la juge impartiale). 

7) Des clés pour les maths (Métiers offerts, Sites internet, Livres et revues).

Un petit livre riche et varié  cycle 3

02/02/2014

L'école ça sert à quoi ? de Sophie Bellier

Quel parent d'enfant e i p ne s'est pas trouvé face à cette problématique? Voici un album (platifié) très intéressant et attachant! Il permet avec plaisir de discuter de ce qui se fait et de ce qui ne se fait pas à l école. On évoque également le sens de l école: Torino va se mettre enfin dans une attitude d élève car il a compris qu'à l'école, au fil des activités, il devient un grand, capable de faire de belles choses tout seul.

à partir de la moyenne section de maternelle

28/01/2014

Apprendre à réviser d' André Giordan et Jérôme Saltet

Voici un conseil de livre pour s'approprier les méthodes courantes d'apprentissage(et à petit prix!).

Description de l'ouvrage Date de publication: 14 mars 2012 | Série: Librio Mémo (Livre 1004)

Réviser efficacement et intelligemment, d'accord, mais de quelle façon ? Apprendre à réviser vous révèle comment dépasser cette période tant redoutée. Bien connaître la nature des épreuves et se fixer des objectifs en amont sont les deux préalables indispensables pour bien planifier les révisions. 
Vous apprendrez à entraîner votre mémoire et à vous exercer de manière optimale, en n'oubliant pas de profiter des avantages du numérique. Et puis, il faut savoir développer saconfiance en soi, se remonter le moral en cas de coup dur,mais aussi entraîner son corps pour qu'il devienne un allié durant les phases intenses. Grâce à de précieux conseilspratiques et à des exemples concrets, cette méthode vous aidera à optimiser votre temps de révision et, ainsi, à mieux appréhender vos examens et vos concours !

Bioographie de l'auteur

André Giordan est docteur en sciences de l'éducation etprofesseur. Jérôme Saltet est l'un des fondateurs des EditionsPlay Bac. Ils ont déjà écrit plusieurs ouvrages ensemble, dont 
Apprendre à apprendre (Librio n° 831) et Changer le collège,c'est possible (Oh ! Editions et Play Bac, 2010).
 

 

19/01/2014

Apprendre Autrement avec la Pedagogie Positive - A la maison et à l'école, (re)donnez à vos enfants le goût d'apprendre

Votre enfant a des difficultés pour se concentrer et retenir ses leçons ? Vous en avez assez des "crises de tête" qui finissent en pleurs ? Vous rêvez de faire rimer travail scolaire avec plaisir, découverte et réussite ? La Pédagogie positive est faite pour vous. Facile à mettre en oeuvre, cette pédagogie offre une démarche pour apprendre à apprendre, mémoriser, comprendre et structurer... Elle aide les enfants à retrouver le goût de faire leurs devoirs et les ados à adopter une méthode de travail efficace grâce à des outils innovants et simples tels que le Mind Mapping, la gestion mentale... Dans cet ouvrage gaiement illustré, les auteures, psychologues spécialistes de l'éducation, réhabilitent le questionnement et la curiosité des enfants de la maternelle à la fin de leurs études et redonnent confiance aux adultes qui les accompagnent. Leur mission est de révolutionner les méthodes d'apprentissage pour permettre à chacun de réveiller son profond désir d'apprendre, dans la joie et la bonne humeur !

Biographie de l'auteur

Audrey Akoun est thérapeute cognitivo-comportementaliste et Isabelle Pailleau est psychologue clinicienne du travail et des apprentissages. Thérapeutes familiales et formatrices certifiées en Mind Mapping et gestion mentale, elles sont très actives sur les réseaux sociaux : la fabrique à bonheurs et la page Facebook associée. A elles deux, elles ont sept enfants.
La Pédagogie Positive exposée dans cet ouvrage, en présentant à la fois une succession de nouvelles manières de poser son regard sur les apprentissages de l'enfant, ainsi que de nombreuses astuces ou idées pour dépasser les difficultés habituelles associées aux apprentissages, va révolutionner en douceur vos manières d'exercer cette pédagogie, en vous respectant, et en respectant l'enfant.
Notre avis 
Ce livre se lit très facilement. Il permet à tous les pédagogues en herbe, ou aux pédagogues professionnels, de dédramatiser les difficultés rencontrées, et propose de nombreuses solutions adaptées à l'enfant. Apprendre à apprendre, ou à travailler peut tout à fait, et doit même devenir un plaisir.
Il éclaire les parents sur leurs maladresses naturelles (Que l'on a tous commis au moins une fois), et propose des alternatives très efficaces, et vraiment adaptées pour que l'enfant soit disponible et volontaire dans les apprentissages.

15/01/2014

Tu réussiras mieux que moi - Craintes et désirs d'école de Marcel Rufo

La pression des notes, l’injonction de la réussite… : les parents s’angoissent de plus en plus et mettent leurs enfants à rude école. Dans son nouvel essai, Tu réussiras mieux que moi. Craintes et désirs d’école(éditions Anne Carrière),le célèbre pédopsychiatre nous alerte. Revoyons notre copie, cessons de projeter nos peurs d’adultes. Et accompagnons-les dans la confiance.


Présentation de l'éditeur : Pour les parents d’aujourd’hui, l’école est un sujet sensible. Sachant que la durée moyenne des études en France est de quelque 18 ans (pour un enfant y entrant en maternelle), le moins qu’ils en attendent est que leur progéniture s’y épanouisse et y réussisse, puis qu’elle en sorte dotée d’un diplôme. Car le chômage touche plus sévèrement les jeunes sans qualification. Ils espèrent aussi qu’elle aidera leur enfant à s’orienter vers un métier qui lui plaise et dont il pourra vivre décemment. L’école actuelle atteint-elle ces objectifs ? Marcel Rufo liste ses points faibles pour proposer d’y remédier. Il analyse l’aide que peut apporter une consultation en pédopsychiatrie pour répondre aux difficultés scolaires. Il traite des troubles des apprentissages ; du décrochage et de la phobie scolaires ; de la précocité intellectuelle ; de la question des notes et du redoublement ; des enjeux des années de collège et de l’adolescence ; de l’orientation en filière générale ou dans l’enseignement technique ; et enfin, de l’entrée dans la vie professionnelle ou à la faculté. Mais il aborde également comment gérer un bon élève, le plaisir d’avoir un enfant qui réussit mieux que soi et comment, par le choix de ses études ou son métier, un adolescent ou un jeune adulte peut se détacher de ses parents pour partir à la conquête de sa propre vie.

14/01/2014

Comment traumatiser votre enfant : 7 méthodes infaillibles pour en faire un être inadapté mais génial

Reconnaissez qu'on a  l’embarras du choix en livres divers et variés pour s' améliorer en tant que parents, essayer d’atteindre la perfection.
Là, cet ouvrage vous dé-culpabilise :  Quoiqu’il arrive vous traumatiserez votre enfant. Inutile de croire qu’il échappera à la case psy. Votre objectif est justement de l’y envoyer. Choisissez votre style de parentalité selon 7 méthodes infaillibles.

Inutile de vous prévenir, il faut quand même être équipé d’une bonne dose d’humour noir pour lire ce bouquin. Parce qu’effectivement, même si vous avez l’impression d’être un bon parent, vous vous reconnaitrez forcément dans un style :

parent tyrannique ? ou ambitieux ? ou narcissique ? indulgent ? ou copain ?
ou humiliateur
? ou négligent ? 

Selon Bette Davis : « Si vos enfants ne vous haïssent pas, c’est que vous avez échoué en tant que parent. »
Ce livre est donc un contre-pied de ce qui se fait actuellement, terriblement cynique, provoc’, parentalement incorrect.

23:34 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : livre, rôle de parent, humour | |

11/07/2013

Votre cerveau au bureau : Le mode d'emploi efficace de David Rock

Description de l'ouvrage

24 avril 2013 Epanouissement
Se fondant sur les découvertes, parfois surprenantes, des neurosciences sur le fonctionnement du cerveau, l’auteur donne le mode d’emploi d’une journée de travail intelligemment vécue. Construit à partir de situations réelles, vécues tout au long d’une rude journée par Emilie et Paul, cadres des temps modernes et parents de deux enfants, il fait découvrir à travers les diverses tâches et compétences que requiert la vie professionnelle comment mettre, à chaque fois, son cerveau au travail au mieux de ses performances. En connaissant comment le cerveau fonctionne, nous pouvons rester concentrés sur nos objectifs sans nous épuiser, maîtriser émotions et distractions, mieux manager et favoriser l'émergence d'intuitions salvatrices et créatives.

Préface de Grégory Le Roy, consultant-modélisateur "Hauts Potentiels".
En savoir plus sur l'auteur : Blog de david rock

Notre avis : Comprendre le fonctionnement du cerveau pour mieux rentrer en relation,
Ce livre a pour but d'aider à s'améliorer et à travailler plus efficacement sans avoir l'impression d'être épuisé le soir. Il aide à se connaître et à apprendre comment fonctionne le cerveau. 
Il comporte quatre parties qui contiennent des scènes de la vie quotidienne. Chacune aborde une situation précise. On suit la situation vécue par Emilie et Paul qui agissent de manière spontanée. Puis vient l'analyse de l'auteur qui explique ce qui a dérapé et donne les solutions qu'il aurait fallu adopter pour qu'elle soit vécue au mieux. Enfin, les personnages rejouent la situation initiale en prenant conscience des composantes de leur cerveau et en agissant mieux en conséquence. 
Les exemples sont nombreux et très concrets. Ils permettent donc de se mettre à la place des personnages. On apprend des choses et on comprend mieux la réaction des gens. 
Il faut vraiment avoir l'intention de changer en lisant ce livre car il ne se lit pas comme un roman et nécessite une réflexion sur soi.
En bref :Accessible pratique et utile

Citations "
Il [ce livre] va vous aider à travailler plus intelligemment, à être plus efficace, rester concentré et garder votre calme sous le stress, raccourcir vos réunions et même aborder le défi le plus délicat : exercer une influence sur autrui. Il vous aidera aussi à devenir un meilleur parent et conjoint, et peut-être même à vivre plus longtemps. Il fera même votre café. D'accord, j'exagère un peu pour le café néanmoins tout le reste est sérieux.""

"" Or le cerveau aime limiter l'emploi de l'énergie parce qu'il s'est développé à une époque où les ressources métaboliques étaient rares. C'est pour cette raison que faire un effort pour réfléchir, ou employer une autre activité consommant des ressources métaboliques peut être inconfortable (Si l'effort était amusant, nous n'aurions pas de télécommande pour la télé, ni de vitres électriques dans notre voiture, ni de lave-vaisselle )""

19:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : livre, cerveau, bureau, efficace, david rock | |

05/07/2013

Livres pour ados

Un livre sur le harcélement "Citation

Et pour être stimulé, Valentin l'a été. Par Stimulator en personne. Persecutor. Et il m'arrivait d'être fascinée par le talent de dissimulateur (Dissimulator !) de Bastien. Il y aurait de quoi chauffer la ville pendant dix ans avec les crayons à papier qu'il sortait négligemment de la trousse de Valentin et qu'il ne lui rendait qu'après les avoir brisés en deux. On pourrait caler toutes les vieilles armoires bancales de la région avec les gommes "empruntées" à Valentin et restituées à leur propriétaire débitées à coups de ciseaux, en deux ou quatre morceaux. Si l'encre pouvait faire avancer les voitures, on roulerait jusqu'à la fin des jours avec le contenu des cartouches que Bastien vidait dans les affaires de Valentin, dans sa trousse, dans son cartable, dans ses poches, dans son cou... Il avait l'art de s'arrêter au bon moment pour n'être pas pris en faute. Jamais rien de trop. Et surtout, sa victime ne protestait pas, ne protestait plus. ""