Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/10/2010

Enfants "précoces" ou "surdoués" : les dangers d'une dérive

Nous postons cet article dans la rubrique "débat/forum", libre à vous de faire un commentaire (modération inside)

Source Le nouvel obs Date 18/10/2010 Auteurs Pierre Sultan en en collaboration avec  Valérie Discour, Psychologue Clinicienne

"".......Alors qu’à l’origine les premiers tests avaient été introduits pour repérer les enfants en difficulté, aujourd’hui un glissement s’opère insidieusement vers une utilisation au service d’une intelligence dite « supérieure » tendant à réduire certains enfants aux qualificatifs de « surdoués » ou de « précoces .....».

"" Du fantasme …

Ainsi nous voyons parfois arriver à nos consultations des parents mi-inquiets mi-orgueilleux nous déclarant dès les premiers échanges : « je crois que mon enfant est précoce ». Il s’agit pourtant le plus souvent d’enfants d’intelligence normale. Or le retour à la réalité ne se fait pas sans déception pour les premiers, et entraîne parfois chez l’enfant un réel désarroi d’avoir pu « décevoir » ses parents, blessure narcissique d’une réelle intensité dont les effets sur sa scolarité et sa vie en général ne sont pas anodins...."

""… À la réalité

Être supérieurement intelligent n’est d’ailleurs pas une fin en soi.....

Il ne s’agit pas ici de critiquer les mesures de l’intelligence ni de remettre en question l’intérêt qu’il peut y avoir à évaluer une précocité ou les potentialités d’un enfant surdoué. Nous nous interrogeons davantage sur la systématisation de ces démarches et la valorisation de ces qualités intellectuelles qui parfois s’accompagnent d’un déni des difficultés rencontrées par ces enfants et leur famille. ...

...Identifier la précocité où les potentialités d’un enfant surdoué ne fait pas tout. Il faut pouvoir parer aux difficultés qu’elle induit....

..Avoir un enfant précoce ou surdoué n’est donc pas nécessairement une aubaine, loin s’en faut… ""

Lire l'article en entier : Pierre Sultan.nouvelobs.com/enfants-precoces-ou-surdoués

16/04/2010

Notes de lecture " L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir.

Note de lecture très critique de Gilles Lemmel, psychologue sur l'ouvrage de Jeanne Siaud-Facchin, " L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir."

"""Jeanne Siaud-Facchin parle même de handicap : « L’élève surdoué est pénalisé par le sérieux handicap que lui impose son mode de fonctionnement singulier » (p. 99). N’est-ce pas aller bien vite en besogne ? Elle en décrit quelques manifestations : défaut d’anticipation, pensée en arborescence, intuition mathématique. On se demande un peu d’où elle tire ces différents constats dans la mesure où aucune étude précise n’est mentionnée. Elle donne quelques conseils pour favoriser l’intégration de l’enfant surdoué à l’école : « Reconnaître l’enfant surdoué dans sa singularité et l’accepter pour ce qu’il est constituent un préalable indispensable à son épanouissement et son intégration scolaire. Le reconnaître ne suffit pas à le faire réussir mais le rejeter ou dénier sa différence signe son effondrement scolaire et personnel » (p. 106). Précieuse remarque, mais il est vrai que la réflexion vaut pour tous les enfants."""

cairn.info/revue-journal-francais-de-psychiatrie

13/07/2009

Rufo l'égo plus que l'ado

Un article d'agoravox titre Rufo l'égo plus que l'ado ...après ....vous pouvez lire les commentaires sous l'article aussi qui nuancent... chacun est libre de son choix...

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/marcel-ru...

23:12 Publié dans Débat/Forum | Lien permanent | Tags : rufo | |