Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/03/2013

Le quotient intellectuel de Serge Larivée

Présentation de l'éditeur

 Préparé par une vingtaine d'experts sous la direction du professeur Serge Larivée, de l'Ecole de psychoéducation de l'Université de Montréal, et s'adressant aux pédagogues, aux psychologues et au grand public cultivé, cet ouvrage présente, d'une manière exhaustive, les connaissances les plus avancées sur le quotient intellectuel, ses déterminants et son avenir. La première partie est consacrée à la présentation des approches psychométriques. C'est dans le cadre de ces approches qu'a été développé ce qu'on appelle le quotient intellectuel (QI). Situés dans une perspective historique, les faits présentés devraient faire comprendre dans quel contexte les tests de QI ont été élaborés et ce qu'ils sont devenus au fil du temps. La deuxième partie porte sur les déterminants de l'intelligence, l'analyse génétique en psychologie, l'application de celle-ci à l'étude de l'intelligence, le problème des effets des contaminants environnementaux (plomb, mercure, etc.) et des drogues (alcool, tabac, marijuana, etc.) sur l'intelligence. Il traite aussi des relations entre la nutrition et l'intelligence. On y aborde les effets de la dénutrition et des carences en fer, en zinc et en iode sur le fonctionnement mental. 0n y analyse également l'impact de l'allaitement maternel sur l'intelligence, les aspects psychosociaux des facteurs environnementaux, les relations entre les classes sociales, la configuration familiale, la réussite scolaire, les pratiques éducatives et les conséquences cognitives, tout au long de la vie, du fait d'avoir été un bébé de faible poids. La troisième partie de l'ouvrage traite des comparaisons entre les sexes et entre les groupes ethniques. Enfin, la dernière partie "L'avenir de l'intelligence", aborde le problème de la relative stabilité de l'intelligence au cours de la vie d'un individu, celui de l'augmentation des scores de QI entre les générations et traite d'un des mythes les plus ancrés dans la population, voulant que nous n'utilisions que 10% de notre cerveau.

 
Biographie de l'auteur

Serge Larivée a fait ses études doctorales aux universités de Genève et Lausanne. Il est professeur à l'Ecole de psychoéducation de l'Université de Montréal depuis 1977 et directeur de la Revue de psychoéducation depuis 1979. Depuis 30 ans, ses recherches portent sur l'intelligence ainsi que sur l'épistémologie, les fraudes scientifiques et les pseudosciences. Il a à son actif plus de 250 publications. Il a reçu le Prix d'excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal pour l'année 1993-1994, et le Prix Sceptique décerné par les Sceptiques du Québec en 2002.

Extrait du livre :
Cet ouvrage fait suite à un précédent ouvrage sur les approches biocognitives, développementales et contemporaines de l'intelligence (Larivée, 2007). La première des quatre parties du livre consacre deux chapitres aux approches psychométriques, notamment celles de la tradition de Spearman basée sur l'analyse factorielle dont dérivent les structures de l'intelligence et celle de la tradition de Binet à laquelle on doit les tests de quotient intellectuel (QI). Pour apprécier à leur juste valeur ces deux traditions dans l'étude de l'intelligence et dans sa mesure, nous mettrons en relief la trame historique dans laquelle s'inscrivent les «fabricants de QI» et le terreau socioculturel d'où les diverses conceptions de l'intelligence ont émergé.

Les six chapitres de la deuxième partie traitent des déterminants de l'intelligence qui, tout en expliquant les différences entre les individus, jettent quelque lumière sur le sempiternel débat génétique-environnement. Si certains seront surpris de la difficulté d'attribuer des effets causaux aux nombreuses variables environnementales, d'autres seront peut-être tout aussi surpris du rôle accordé à la génétique. Quoi qu'il en soit, pour la majorité des psychologues et des généticiens du comportement, les différences intellectuelles résultent d'une combinaison de facteurs environnementaux et génétiques. .....

Extrait de l'avant-propos

22:38 Publié dans Bibliographie eip | Lien permanent | |

Les commentaires sont fermés.