Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/04/2012

Génie et mathématique

Nous avons suivi aujourd'hui un atelier sur les jeux mathématiques Cela m'a donné envie de publier ce poème du grand Victor ...Si celui ci avait été initié comme nous l'avons été son destin de grand écrivain aurait il été différent?

J'étais alors en proie à la mathématique.
Temps sombre ! enfant ému du frisson poétique,
Pauvre oiseau qui heurtait du crâne mes barreaux,
On me livrait tout vif aux chiffres, noirs bourreaux ;
On me faisait de force ingurgiter l'algèbre ;
On me liait au fond d'un Boisbertrand funèbre ;
On me tordait, depuis les ailes jusqu'au bec,
Sur l'affreux chevalet des X et des Y ;
Hélas, on me fourrait sous les os maxillaires
Le théorème orné de tous ses corollaires ;
Et je me débattais, lugubre patient
Du diviseur prêtant main-forte au quotient
De ses cris

                      V.Hugo

21:47 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Tags : hugo, poéme, maths, mathématiques | |

Les commentaires sont fermés.