Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2010

le résultat du QI n'est pas tout

Voici un exemple de rapport de test de QI. En conclusion de ce véritable rapport, issu d'un cabinet renommé, il est indiqué clairement que le chiffre de QI n'est pas tout, c'est l'interprétation du résultat qui compte. En l'occurence, si le chiffre est inférieur à la moyenne, le rapport indique que le potentiel est bien présent, mais n'a pu s'exprimer.

Compte rendu ABC-Psy : M. D. Epreuve proposée : WAIS III QI verbal : 92 QI performance : 100 Qi total : 95

L'ensemble des épreuves montre un très bon niveau de verbalisation avec une capacité d'élaboration intellectuelle et de raisonnement qui témoigne d'un potentiel important......Pourtant, l'ensemble du bilan est très fortement marqué par une anxiété massive......jusqu'à une sidération complète de la pensée et un blocage complet....la conviction immédiate et la certitude absolue de ne pas savoir et de ne pas savoir faire amplifient encore l'anxiété générée ..... Il semble cependant qu'il soit barré par un sabordage de la pensée généré par un trouble massif de l'image de soi et de l'estime de soi. Extrait de la conclusion : "(...)Lorsque l'image du corps aura pu être restaurée et que le sentiment d'appartenance sera rétabli, une psychothérapie dynamique pourra être envisagée et devra conduire à une restauration progressive de l'identité. Le potentiel intellectuel deviendra alors accessible et pourra devenir un atout important pour une pleine réussite personnelle.
La dissociation actuelle entre les différentes sphères de personnalité, due à des mécanismes de défense extrêmement anciens et puissants, empêche la pleine expression du potentiel intellectuel, mais aussi la pleine expression de soi."

Lire l'article en entier http://www.douance.be/douance-tests-exemple-de-rapport.htm
Je vous cite cet exemple car je suis tombée dans le passé sur un psychologue qui n'a pas nuancé les résultats du Q I d'un enfant de maternelle. Il a été dit aux parents "il n'est pas précoce et estimez vous heureux car ce n'est pas un cadeau" Sauf que l'enfant avait les mêmes souffrances qu'un E I P. En consultant une association d'eip, les parents ont changé de "crémerie" et ils ont obtenu un rapport tel que celui ci Ils ont ainsi amené l'enfant en psychomotricité. En plus il lui ont fait pratiquer des activités extra scolaires dans lesquelles il s'épanouissait (tir à l'arc, escalade). Ce jeune est au collège maintenant où il réussit bien. (nb le premier psychologue n'exerce plus).

Les commentaires sont fermés.